top of page
Rechercher

Entretien avec M. Enric Batalla, directeur et conservateur de la Galerie d'Art La Catedral.

par Cristina Serret (MES TARRAGONA).


Toute ma vie, j'ai été fan d'art et, à ce stade où j'en suis, j'ai voulu faire quelque chose en rapport avec la culture pour la ville de Tarragone. C'est ainsi que se présente Enric Batalla, de Tarragone, directeur et promoteur de la nouvelle galerie La Catedral, qui a ouvert ses portes en décembre dernier. Ingénieur de profession, Enric avoue être passionné d'art, un intérêt qui l'a amené à devenir également collectionneur.


Son nouveau projet est une galerie née dans le but d'être une vitrine pour les artistes confirmés et novices. Il y aura également des hommages et des expositions anthologiques, ainsi que des expositions d'art alternatif et expérimental, de vidéos, de courts métrages et de photographies. De plus, La Catedral souhaite également offrir son espace aux enfants, leur permettant ainsi de réaliser plus facilement des expositions collectives. En bref, détaille Enric, "l'idée est de générer un bon environnement culturel et pictural dans la ville, pour que les gens qui aiment l'art puissent venir librement".





La Galerie La Catedral est située dans un espace unique de la Part Alta, au numéro 7 de la Calle del Claustro et au numéro 5 du Pla de La Seu, elle dispose de deux salles. La salle centrale abrite, à cette époque, une exposition temporaire de peintres catalans faisant partie de la collection de la galerie. Dans la deuxième salle se trouve ce qu'Enric a appelé La Vitrine des Émotions, un espace polyvalent où le public peut vivre une expérience sensorielle à travers la projection d'œuvres picturales accompagnées d'effets de lumière, de son et d'arômes.


Enric Batalla travaille déjà à l'ouverture officielle de l'espace, qui aura lieu ce trimestre, et qui aura comme exposition inaugurale un hommage aux peintres tarragonais contemporains.

Plus tard, alterneront artistes confirmés et émergents, qui seront choisis par un comité artistique. À ce stade, Enric souligne que le concept émergent ne doit pas nécessairement être lié à la jeunesse, assurant que la Galerie est également ouverte aux vétérans qui ont découvert leur talent à l'âge adulte.


Tout cela, explique le galeriste, présenté "plus comme une œuvre culturelle que comme une entreprise", assurant avoir pleinement conscience que "le monde de l'art est difficile", mais aussi que sa volonté est de "générer un environnement convivial". pour les gens qui l'aiment. En ce sens, la Galerie se veut également un point de rencontre pour la réalisation de conférences et de séminaires. De même, elle souhaite mettre à la disposition du public sa vaste collection documentaire, favorisant ainsi la recherche dans le domaine artistique.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page